Publié le 8 décembre 2020 Mis à jour le 30 mars 2021

"Chinese whispers" est une installation interactive qui porte une réflexion sur la manière de dissiper et de repenser les frontières entre les langues que nous comprenons et celles que nous ne comprenons pas - ou que nous croyons ne pas comprendre.

Dans le cadre du festival Bruxelles libre Culture 2020 et de l'année thématique des Langues à l'ULB, devait être inauguré en mars dernier l’œuvre de Federica Fantini, Chinese Whispers. Cette œuvre dont la création a commencé en février 2020, est le résultat d’une résidence d’artiste tout à fait inédite à l’ULB. Confinements obligent, elle n’a pu être inaugurée, mais est aujourd’hui finalisée.

Pour célébrer la diversité linguistique et culturelle à Bruxelles et à l’ULB, Federica a créé une base de données rassemblant des enregistrements vocaux de 30 secondes dans le plus grand nombre de langues possible. Cette base de données continuellement enrichie de nouveaux témoignages est la source créatrice d’une poésie générative multilingue randomisée à la fois sonore et visuelle.

Chinese whispers est une installation interactive qui se nourrit de l’imagination, des récits et des langues de toutes et tous. Les curieux et curieuses sont invité·e·s à contribuer à la co-création de cette poésie générative en enregistrant leurs voix durant 30 secondes, dans la langue de leur choix. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site www.chinese-whispers.eu muni·e de son smartphone.

Informations pratiques :
Langue : multilingue
Site web : chinese-whispers.eu